Blog en léthargie

Mes plus fidèles lecteurs se sont peut-être aperçus que les billets se sont espacés de façon assez inexorable ces derniers temps.

Il y a plein de raisons à cela, j’évoquais déjà un certain malaise dans mon billet post-Charlie et depuis, l’actualité libriste tourne principalement autour de la surveillance (comme prévu me direz-vous). Non que je ne me sente pas concerné, mais je me sens particulièrement impuissant : je n’ai aucune capacité (ni envie) de sensibiliser ceux qui s’en foutent et aucune idée des moyens d’éviter que les politiques mettent en place des lois potentiellement dangereuses (quoiqu’ils s’en défendent avec une bonne foi qui ne regarde que leur conscience). Bref, cela m’exaspère un peu et fini par me gaver.

D’un autre côté, j’ai trouvé d’autres centres d’intérêts qui attisent plus ma curiosité intellectuelle et qui me permettent de plus réfléchir sur le monde alors que la sphère libriste peine à se penser elle-même. Elle reste axée sur le côté technique, est prompte à se révolter aux attentes à ses libertés alors qu’elle ne sait pas définir la liberté plus loin que "faire ce que je veux".

Dans le même temps, les podcasts que j’écoute ont pour une partie disparus et pour l’autre perdu un peu de leur intérêt. Les écoutant de plus en plus distraitement et étant à l’origine la source de mon inspiration sur ce blog, ceci explique cela. De plus, l’émulation entre blogueurs n’est plus vraiment ce qu’elle a pu être, mais la faute m’en revient probablement car je fais de plus en plus de ménage dans mes flux dès qu’un blog commence à tourner en rond (autour de son nombril ou de sujets récurrents) et je lis avec de moins en moins d’intérêts ou en les survolant les billets trop techniques ou reprenant des sujets traités de multiples fois. J’ai du coup moi-même de moins en moins l’impression que mon avis soit d’un quelconque intérêt.

De ce fait, les billets que j’essayais de faire plus ou moins hebdomadaires seront beaucoup plus aléatoires, je tenterai malgré tout de continuer à consigner les astuces qui me sont utiles, mes éventuels bidouillages et à traiter les actualités des sujets qui m’intéressent le plus (Firefox OS, podcasts, ...), mais c’est sans garanties.

Je ne ferme pas le blog mais il entre dans une espèce de léthargie tandis que le libriste en moi continue de l’être mais retourne dans l’ombre veillant plus discrètement sur les actualités et s’intéressant à d’autres choses.

Haut de page