Rétrospective de l'année pour le blog

Il est encore un peu tôt pour les bilans de fin d’année mais tout le monde sait ce que c’est, la famille, les repas, les cadeaux et on se retrouve dans une nouvelle année sans avoir pu souffler. C’est pourquoi je profite de ce dernier moment tranquille pour faire un petit bilan du blog pour cette année.

Une petite cinquantaine de billets, à peine plus que l’an dernier mais l’objectif du billet hebdomadaire est quasiment atteint. Cela peut paraître peu mais comme je l’ai déjà écrit ici, il me faut un minimum de calme pour pouvoir écrire un article (en gros, je dois être seul chez moi) et ces moments sont assez rares. Depuis 8 mois je consacre une partie de mon lundi après-midi au moins à la rédaction du brouillon, une fois que c’est fait, la mise en ligne se fera sans problème le mardi ou au plus tard le mercredi si je n’ai pas fini de relire. J’essaie de m’y tenir car c’est un moment où j’ai au moins une heure de libre, où la journée ne me pèse pas encore trop et où j’ai pu réfléchir un peu le matin à un sujet (plus ou moins en réaction à un sujet de podcast que j’ai écouté). Il est possible que je balance un autre billet dans la semaine mais seulement s’il est court ou pour une astuce. Mes gros articles se font le lundi et si je n’ai pas d’inspiration ou envie de faire autre chose, il y a des chances pour que ça saute une semaine.

J’ai plus ou moins stabilisé mon format d’écriture, des articles un peu plus longs, découpés en une dizaine de paragraphes ; le plus souvent un partage de réflexion. J’ai souvent une idée assez claire de ce que je veux dire, mais je ne sais jamais vraiment comment cela va se faire, j’ai les points que je veux aborder en tête et ma position sur le sujet, mais cela peut prendre une tournure que je n’avais pas prévu. Comme certains peuvent penser tout haut, je pense par écrit et souvent j’essaie de suivre un fil sur lequel je déroule mon propos.

J’ai aussi changé la façon dont je m’adresse au lecteur. Certains blogueurs vont tutoyer ou vouvoyer celui qui lit. De la même manière, depuis 8 mois environ, j’ai arrêté de m’adresser directement au lecteur, je m’inclus dedans en disant nous ou on. Je préfère cette façon de faire en ne disant plus à la place de l’autre ce qu’il doit faire ou est présumé penser. Ça peut paraître un peu plus impersonnel ou au contraire centré sur moi comme un journal de bord, ce qui est quand même un peu le cas. J’ai aussi horreur des injonctions de fin d’article du style : “Et vous comment écrivez-vous vos billets de blog ?”.
Ça semble s’intéresser au lecteur mais ça sert souvent à flatter son ego, en donnant de l’importance à son avis, pour l’inciter à mettre un commentaire. Même si cela peut paraître un appel à l’échange, personnellement, ce qui me motive à commenter ce sont plutôt les points abordés dans le billet et si j’ai un autre avis ou une info complémentaire.

Justement, concernant les commentaires sur le blog, j’ai l’impression qu’ils sont en augmentation puisque pour cette année, j’en ai en moyenne cinq par billet. Souvent des personnes différentes donc des lecteurs variés qui ne s’expriment pas souvent mais laissent de temps en temps un petit mot pour dire qu’ils me lisent et apprécient, ça fait toujours du bien. Il y a rarement de longues discussions entre commentaires ou piliers de comptoir qui viennent squatter, peu de trolls aussi. Je trouve ça bien. J’évite en général de lancer trop de polémiques et le thème du blog est sans doute moins propice que d’autres aux échanges sans fin, mais ça m’arrange. Les commentaires sont généralement des compléments à l’article ou me sont directement adressés et j’essaie dans la mesure du possible d’y répondre s’il y a une question ou un avis pertinent.

Je rappelle que les commentaires ne sont pas modérés a priori et que s’ils n’apparaissent pas c’est qu’ils sont tombés dans le spam à cause du plugin de captcha, j’essaie de les récupérer dans la semaine qui suit en général. Par contre, les commentaires sont fermés au bout de 40 jours parce que le sujet n’est plus d’actualité et surtout pour éviter les spams qui arrivent un peu par vague. Il y a toujours moyen de me contacter par mail pour réagir à un article un peu ancien (je le rajouterai dans les commentaires) ou pour me donner un avis sur le blog en privé (bon, ça n’arrive pas souvent).

Mes articles sont relayés de trois, voire quatre, manières :

  • s’ils traitent du libre (près des 2/3 pour 2016), je les relaie sur le Planet-Libre
  • s’ils sont plus sur la société et le numérique, j’en fais un peu de pub sur Diaspora*
  • lorsqu’ils ont plu à mes fans qui nourrissent le Journal du Hacker , ils y sont repris aussi, cela ne dépend pas de moi mais ça fait plutôt plaisir, il m’arrive aussi d’aller y soumettre quelques liens d’articles qui m’ont plu
  • enfin, et parce que je conseille à tous mes lecteurs de s’abonner au flux rss, il y a les billets plus intimistes comme celui-ci qui ne s’adressent qu’à eux parce qu’ils ne concernent que le blog ou sont plus personnels.

Concernant les sujets abordés, je continue de tenir ma ligne éditoriale : des podcasts, du libre, des réflexions sur la société numérique, du partage d’expériences de bidouillages ou d’astuces, une pincée de sécurité et vie privée, servir ça bien chaud et tout y est. Cette année, le sujet Firefox OS s’est éteint faute de combattants mais j’ai défriché celui de l’auto-hébergement.

Bref, cette quatrième année pour le blog ne devrait pas être la dernière puisque j’y prends plaisir et que les retours sont toujours positifs.
Je vous souhaite de bonnes fêtes et si je n’ai pas le temps d’écrire d’ici-là, on se retrouve en 2017.

Haut de page